Janet yellen en afrique : une offensive diplomatique des états-unis

La secrétaire au Trésor des États-Unis, Janet Yellen, s’envolera mardi pour une tournée de onze jours dans plusieurs pays africains, après un détour par la Suisse. Cette visite vise à renforcer les liens entre les USA et le continent africain où la Chine est devenue un acteur majeur. Après son passage en Suisse, où elle rencontrera le vice-Premier ministre chinois Liu He, Mme Yellen se rendra au Sénégal, en Zambie puis en Afrique du Sud.

Cette offensive diplomatique intervient quelques semaines après le sommet Afrique-Etats-Unis qui s’est tenu à Washington en décembre dernier. À cette occasion, la Maison Blanche a annoncé des investissements à hauteur de plusieurs milliards de dollars pour les années à venir. Alors que la Chine et la Russie cherchent à augmenter leur influence sur le continent africain, les États-Unis tentent de conserver leur position prédominante sur place.

Quel est l’objectif principal du voyage de Janet Yellen en Afrique ?

L’objectif principal du voyage de Janet Yellen en Afrique est avant tout politique. En effet, il s’agit pour les États-Unis de se positionner face à la Chine et de montrer que ce continent reste une priorité pour Washington. Cependant, il ne faut pas oublier que cette tournée doit aussi permettre aux USA de concrétiser les promesses faites lors du sommet Afrique-Etats-Unis.

Ainsi, durant sa visite, Janet Yellen devrait discuter des questions économiques et financières avec les dirigeants africains et nouer des partenariats stratégiques avec eux. Elle mettra notamment en avant les projets mis en place par Pékin qui ont contribué à accroître son influence sur le continent africain. Elle devrait aussi lever certaines sanctions qui pèsent sur certains pays africains depuis plusieurs années.

De plus, elle sera auditionnée par le Sénat américain avant son retour à Washington, ce qui montre bien que ce voyage revêt une importance capitale pour l’administration Biden.

Quels sont les principaux atouts dont disposent encore les Etats-Unis dans cette rivalité avec la Chine ?

Bien que la Chine soit très présente sur le continent africain et qu’elle y développe de nombreux projets (notamment infrastructures et énergies renouvelables), elle peut difficilement rivaliser avec les Etats-Unis sur certains aspects importants pour l’Afrique.

Tout d’abord, les États-Unis disposent encore d’une longueur d’avance technologique et industrielle par rapport à la Chine. Cela permet aux USA de proposer des produits innovants garantissant une qualité supérieure et donc beaucoup plus appréciés par les Africains. De plus, grâce à une meilleure maîtrise des technologies numériques, ils peuvent offrir un meilleur accompagnement technique aux entreprises locales et leur assurer une formation professionnelle adaptée aux besoins locaux.

Par ailleurs, si la Chine jouit d’une excellente réputation sur le plan financier grâce à sa capacité sans cesse croissante à mobiliser des fonds pour financer ses projets sur le continent africain, elle ne dispose pas encore des mêmes relations privilégiées que Washington avec certaines institutions internationales comme l’OMC ou encore la Banque Mondiale ; qui peuvent fournir aux Africains un cadre favorable pour favoriser le développement durable et durablement viable sur place . Les États-Unis peuvent donc compter sur cet atout non négligeable pour maintenir leur leadership en matière économique et commerciale sur toute l’Afrique subsaharienne.

Quelles perspectives ce voyage ouvrent-il pour l’avenir ?

Le voyage de Janet Yellen en Afrique va permettre aux États-Unis de confirmer leur engagement à soutenir les pays africains et d’affirmer leur volonté de rompre avec certaines pratiques passées telles que l’interventionnisme militaire ou encore l’utilisation abusive des sanctions internationales contre certains États membres du continent noir. La secrétaire au Trésor américaine aura donc une mission importante concernant la promotion d’un modèle amical et respectueux basé sur un dialogue permanent entre Washington et ses partenaires africains.

Enfin, ce voyage permettra également aux États-Unis d’accroître considérablement leurs liens commerciaux avec les pays visités par Janet Yellen durant sa tournée ; ce qui constitue une excellente opportunité pour relancer l’activité économique locale et stimuler la croissance du continent africain tout entier.

Conclusion : Un Voyage Fondamental Pour L’avenir Des Relations Entre Les Etas Unis Et L’Afrique

Les raisons ayant motivé Janet Yellen à se rendre en Afrique sont multiples : tant politiques que diplomatiques ou commerciales ; elles reflètent bien toute l’importance que représente ce continent pour Washington au 21ème siècle. Si elle souhaite concrétiser certaines promesses faites durant sa visite comme un meilleur accompagnement technologique ou encore l’allègement des sanctions internationales; alors cela constituera sans aucun doute un bon départ vers une nouvelle ère caractérisée par un partenariat mutuellement avantageux entre les Etas Unis et l’Afrique basée sur le respect mutuel des intérêts nationaux respectivement impliqués .

Ainsi, Janet Yellen a fait une contribution significative au développement économique de l’Afrique. Continuer à explorer ces sujets est essentiel pour encourager la croissance et l’investissement dans le continent.