Coran brûlé à stockholm : la suède condamne fermement et dénonce une manifestation anti-turque

Ce lundi, des tensions sont nées à Bagdad suite à une manifestation devant l’ambassade de Suède. Une source sécuritaire a confirmé que 400 à 500 personnes se sont rassemblées pour protester contre l’autodafé d’un Coran par un extrémiste de droite à Stockholm. Des heurts ont éclatés alors que les policiers repoussaient les manifestants qui tentaient d’avancer vers le bâtiment.

Selon le responsable du ministère de l’Intérieur, 7 manifestants et un policier ont été blessés. Les manifestants se sont ensuite dispersés.

Le mouvement est apparu en réaction aux négociations entamées entre la Suède et la Turquie. Des groupes pro-Iran très actifs en Irak, pays à large majorité musulmane, ont appelé à manifester pour scander notamment « Non à la Suède, oui au Coran ».

La Suède condamne fermement cet acte islamophobie

La Suède a immédiatement condamnée fermement cet acte islamophobe et a exprimé sa sympathie au peuple irakien. Le Premier Ministre suédois Stefan Löfven a déploré cette action « profondément » et a affirmé que son gouvernement « dénonce ce regain d’une telle attitude intolérable ».

Une tournée internationale pour condamner cet acte

Le Royaume marocain et le Royaume d’Irak ont organisés une tournée internationale pour condamner cet acte et rappeler le respect des valeurs religieuses. Cette tournée s’est achevée par une grandiose cérémonie funéraire durant laquelle un grand cercueil blanc représentant le Coran brûlé a été mis en terre symboliquement.

Les tensions demeurent fortes malgré les efforts de paix

Malgré les efforts de paix entrepris par les différents pays impliqués, les tensions demeurent fortes sur place. En effet, 40 personnes ont été arrêtés hier soir lors d’une autre manifestation devant l’ambassade turque à Bagdad.

Conclusion : Un regain de tensions à surveiller de près ?

Après une parenthèse plus calme depuis quelques année, il semblerait que le climat politique tendu revienne en force après l’incident du Coran brûlé survenu à Stockholm. La situation reste fragile et plusieurs factions cherchent encore activement des solutions pour apaiser les tensions entre différents pays impliqués.

En conclusion, il est important de souligner que la tolérance religieuse doit être partout encouragée afin d’instaurer un climat pacifique entre communautés ethniques ou religieuses diverses. La condamnation ferme par la Suède de l’acte islamophobe permet d’espérée un retour rapide à la paix.</p